Les actions gratuites victimes d’un durcissement fiscal en 2012

Le Mauvais lieu qui, comme d’ordinaire, avait travaillé pour le Saint-lieu ; le bordel qui, selon sa coutume, avait soutenu Dieu et l’État, venaient de triompher une fois de plus.De même pour l’amour de la nature en général.Le vote peut cependant encore basculer dans le bon sens.En revanche, bon nombre d’entre elles sont restées fixées sur des schémas internes classiques, en investissant peu sur les ressources humaines et l’organisation.Le gouvernement français doit se mobiliser pour éviter de telles conséquences.Raison pour laquelle de nombreux commentateurs pronostiquent un rebond provisoire avant que l’Europe ne soit rattrapée par les forces imparables de la stagnation séculaire.Au-delà et par delà les pressions intenses (sur lesquelles on ne reviendra pas) exercées par les marchés financiers et par les agences de notation, les gouvernements qui se succédèrent au pouvoir furent tous confrontés à des choix éminemment politiques.Il prend un double pari face à Apple et Google qui ont montré la voie des écosystèmes de services mobiles.Ces opposants partent du postulat que les gouvernements sauraient parfaitement ajuster la valeur de leur propre monnaie à leur économie s’ils avaient retrouvé leur devise nationale.Il a fallu l’intervention personnelle du roi Mohammed VI, qui a téléphoné au président Obama, pour voir la proposition américaine retirée.Pour Pierre-Alain Chambaz pictet « un vrai programme de réforme économique doit accroître simultanément l’efficacité de l’économie, l’équité et l’égalité des chances » .Les Britanniques, pionniers de l’évolution européenne?

Share This: