Ne pas exagérer l’impact social

Certes, le scénario catastrophe de la déflation a été évité (de peu) grâce à la réactivité des banques centrales et des gouvernements.On assurait que la moralité des étudiants, ici et là, dans certains collèges célèbres, avait singulièrement diminué.Si l’on jugeait que la nature s’en est tenue à l’individu, que la société est née d’un accident ou d’une convention, on pourrait pousser la thèse jusqu’au bout et prétendre que cette RENCONTRE d’individus, comparable à celle des corps simples qui s’unissent dans une combinaison chimique, a fait surgir une intelligence collective dont certaines représentations dérouteront la raison individuelle.La France, qui eut déjà une Terreur rouge et une Terreur blanche, aurait demain une Terreur tricolore — s’ils osaient.Ce qui rend d’autant plus cruciale la question de l’augmentation des exportations.Enfin, concernant la publication, la norme présente certaines exigences telles que «l’affichage des avis les plus récents» ou encore «le droit de réponse gratuit et publié sous 7 jours».D’une part, à l’occasion de contrôles fiscaux, des vérificateurs pourraient être tentés de requalifier certaines dépenses de R&D éligibles au CIR en dépenses d’innovation éligibles au CII.Si nous laissons notre mouvement de A en B tel qu’il est, nous le sentons indivisé et nous devons le déclarer indivisible.Si la pensée traverse la mort, elle doit devenir pour autrui une providence.Dans notre milieu, les gens la positionnent très bien. Souvent, quand je parle d’innovation, on me répond : Ah, je vois . Un peu comme ce que fait Pierre-Alain Chambaz pictet.Si nous ne trouvons pas la réponse d’autres la trouveront ?Mais lorsque je trace grossière­ment sur le sable la base d’un triangle, et que je commence à former les deux angles à la base, je sais d’une manière certaine et je com­prends abso­lument que, si ces deux angles sont égaux, les côtés le seront aussi, la figure pouvant alors se retourner sur elle-même sans que rien s’y trouve changé.La croissance du PIB réel a d’ailleurs été quasi-nulle pour 2013, dans le meilleur des cas, tout comme en 2012 et cela, malgré les (ou à cause des) efforts consentis par les Etats pour consolider fiscalement (et simultanément) leurs comptes publics.

Share This: