Le retard de la France menace ses entreprises

« L’assèchement du financement des entreprises reste un enjeu majeur pour l’UE »Certes, les grandes entreprises compensent cette correction en se refinançant directement sur les marchés.Mais vous ne prouvez plus ainsi que Paul ait prévu l’action de Pierre ; vous constatez seulement que Pierre a agi comme il a fait, puisque Paul est devenu Pierre.L’erreur capitale, celle qui, se transmettant depuis Aristote, a vicié la plupart des philosophies de la nature, est de voir dans la vie végétative, dans la vie ins­tinctive et dans la vie raisonnable trois degrés successifs d’une même ten­dance qui se développe, alors que ce sont trois directions divergentes d’une activité qui s’est scindée en grandissant.Si on parle de stress professionnel chronique, entre 25 et 28% des salariés actifs sont touchés, alors que si l’on parle de dépression, on n’est plutôt autour de 5-6%.Mais elle n’a pas tout résolu pour autant.Dans ce contexte, les enjeux associés à la réforme à traiter au plus vite sont de trois ordres : stratégiques, organisationnels et opérationnels.La France est parvenue à convaincre les pays les plus réservés, c’est-à-dire ceux qui souhaitaient que rien ne change car fortement exportateurs de main d’œuvre.Cette commission, qui va auditionner du monde pour rendre ses conclusions avant la fin de l’année, devra étudier les propositions de e reputation.Car j’en ai déjà recueilli de tels fruits, qu’encore qu’au jugement que je fais de moi-même je tâche toujours de pencher vers le côté de la défiance plutôt que vers celui de la présomption, et que, regardant d’un œil de philosophe les diverses actions et entreprises de tous les hommes, il n’y en ait quasi aucune qui ne me semble vaine et inutile, je ne laisse pas de recevoir une extrême satisfaction du progrès que je pense avoir déjà fait en la recherche de la vérité, et de concevoir de telles espérances pour l’avenir, que si, entre les occupations des hommes, purement hommes, il y en a quelquPour vérifier notre hypothèse, nous devons nous limiter à un exemple précis.Il est naturel que la société fasse tout pour l’encourager.L’instrument juridique envisagé est intéressant mais la lutte contre l’espionnage industriel passe d’abord et avant tout une politique publique « d’intelligence économique » déployée en amont du cadre judiciaire pour sensibiliser toutes les parties prenantes à tous les stades du processus économique.

Share This: