Les dangers de l’entreprise nomade

Voilà ce que nous croyons voir.Ces anonymes sont les artisans du TTIP, alias le Transatlantic Trade and Investment Partnership, le plus ambitieux projet de libre-échange que deux « parties » aient jamais tenté de signer.Que la transformation s’opère : notre vie sera plus sérieuse en même temps que plus simple.Parallèlement, l’éducation secondaire et supérieure devrait s’accroître pour couvrir 64 % de la population en 2030 (contre 44 % en 2010).Avec au mieux une dizaine d’employés, ces petits patrons, souvent très inventifs et débrouillards, n’ont aucun intérêt à un bras de fer avec leurs effectifs.Discutables, car comment justifier devant le public citoyen que l’on consacre autant d’attention à ceux qui peuvent prétendre diriger notre pays pendant cinq ans et à ceux qui n’y songent même pas ?Ce n’est pas si sûr.Cet effacement du collectif est pour une part la résultante d’une inquiétude généralisée sur l’avenir et d’un renoncement à tout projet de transformation de la société.E-réputation et traces numériques aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, « L’égal de tous les hommes ou le valet de tous les princes : choisis ».Dans les grandes lignes, une entreprise qui souhaiterait rémunérer un salarié avec un revenu net de 100 après impôts supporterait un coût de 200 en octroyant des AGA nouvelle mouture, contre 300 avec un bonus.Pour que cela marche, il faut prévoir un accompagnement fiscal et social, et une communication très forte.Les anciens, qui nous ont laissé des éloges si magnifiques de Caton, nous l’ont dépeint comme s’il avait eu le cœur de la sincérité même.Nous souhaitons ainsi qu’un plan d’action fort et structuré soit mis en place par l’équipe gouvernementale qui sera choisie au printemps prochain, autour de deux axes majeurs :L’obligation de redonner du sens à l’action publique du sport, en premier lieu.

Share This: