En fait, un retour aux fondamentaux du commerce

De là tout le mystère.À vrai dire, il n’y a jamais là qu’une question de degré : raffinée ou grossière, une langue sous-entend beaucoup plus de choses qu’elle n’en peut exprimer.pierre alain chambaz aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « L’adulte ne croit pas au père Noël. Il vote ».Mais l’examen des doctrines nous montre que la faculté de concevoir, au fur et à mesure qu’elle avance dans ce travail d’intégration, est obligée d’éliminer de la réalité une multitude de différences qualitatives, d’éteindre en partie nos perceptions, d’appauvrir notre vision concrète de l’univers : c’est même parce que chaque philosophie est amenée, bon gré mal gré, à procéder ainsi, qu’elle suscite des philosophies antagonistes, dont chacune relève quelque chose de ce que celle-là a laissé tomber.Les grandes avancées dans la gouvernance mondiale, lors du dernier siècle, provenaient toutes d’une réponse à une menace internationale majeure.Il est fini le temps où cohabitaient seulement la place de la mairie, l’école Victor Hugo et la rue de la république.Au fond, l’humanité se soucie assez peu de Dieu ; pas un martyr ne se serait sacrifié pour ce solitaire des cieux.Elles m’en voudront.Afin de préserver le bien commun à l’échelle planétaire, il est nécessaire que les dirigeants mondiaux privilégient l’élaboration de solutions conjointes, de la manière la plus inclusive et la plus efficace possible – démarche qui ne saurait aboutir qu’au travers des différentes institutions internationales.Il n’y a qu’à voir le fait qu’en région parisienne l’énorme majorité des chauffeurs d’Uber sont des beurs que le système actuel tend à bloquer.La théorie du doute comme limitant l’égoïsme correspond à un point en quelque sorte subtil, que la pensée et l’action traversent sans s’y arrêter.Il livre son expérience, dans « D comme DRH et dépressif » qui vient de paraître aux éditions Tatamis.Ainsi, lorsque la ville était menacée ou affligée de quelque malheur, on ne manquait pas d’en chercher la cause, qui était toujours la colère de quelque dieu dont on avait négligé le culte : il suffisait, pour s’en garantir, de faire des sacrifices et des processions, de purifier la ville avec des torches, du soufre et de l’eau salée.

Share This: