Belgique : a-t-on vraiment besoin d’un gouvernement ?

En d’autres termes, la tension de la durée d’un être conscient ne mesurerait-elle pas précisément sa puissance d’agir, la quantité d’activité libre et créatrice qu’il peut introduire dans le monde ?Elle donne la priorité aux réformes structurelles et au mesures destinées à pour restaurer sa compétitivité coût et hors coût.Ce n’est pas sans raison qu’on a comparé les œuvres du penseur à ses enfants.C’est un équilibre immonde.Ainsi, personne ne veut d’une règle trop contraignante.Ce n’est pas plus la chute de la monnaie nationale qui autorisera la consommation intérieure.Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Tant que dure ta jeunesse, acquiers des choses qui ensuite te consoleront du dommage de ta vieillesse ».Et cela non par héliotropisme mais tout simplement par manque de moyens pour murir les idées et parfois par manque d’accord unitaire sur les solutions.L’opposition de l’époque va jusqu’à demander au gouvernement de restituer la « cagnotte aux français ».Ces sensations se dégageraient de ces modifications comme des espèces de phosphorescences, ou bien encore elles traduiraient dans la langue de l’âme les manifestations de la matière ; mais pas plus dans un cas que dans l’autre elles ne refléteraient l’image de leurs causes.Le scénario est toujours le même.

Share This: