A la recherche d’un nouvel ordre monétaire international

Les Hollandais disent que l’éphémère roi de Hollande (1806/1810) Louis Napoléon, le père de Napoléon III, livra à son frère la collection et que de nombreux parisiens vinrent admirer au Louvre le gigantesque taureau de Paulus Potter dans la campagne batave.C’est la recherche de la meilleure solution possible à une situation qui s’annonce difficile.La vie réelle est un vaudeville dans l’exacte mesure où elle produit naturellement des effets du même genre, et par conséquent dans l’exacte mesure où elle s’oublie elle-même, car si elle faisait sans cesse attention, elle serait continuité variée, progrès irréversible, unité indivisée.Mais alors, l’opération pratique et par conséquent ordinaire de la mémoire, l’utilisation de l’expérience passée pour l’action présente, la reconnaissance enfin, doit s’accomplir de deux manières.Les ratios dettes/PIB s’envolent tandis que les capacités de remboursement fondent inexorablement.Ayant ainsi décroché des normes internationales, elles sont exposées à un réveil brutal et encore plus coûteux, notamment en termes de perte de marchés.Avant de répondre à cette question, admirons la vertu magique du langage, je veux dire le pouvoir qu’un mot confère à une idée nouvelle, quand il s’étend à elle après s’être appliqué à un objet préexistant, de modifier celui-ci et d’influencer le passé rétroactivement.Les chances de succès sont réelles.Partir des besoins des populations du Sud et non pas des idées et volontés des pays du Nord.Voici par exemple, dans le champ de la vision, une tache verte parsemée de points blancs.Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette ».Pourtant, oui, le mot-clé de « lassitude » me paraît approprié : du point de vue aussi bien politique qu’économique, l’Union européenne, et en particulier la zone euro, est en train de sombrer dans une spirale de problèmes dont elle est elle-même responsable – et nos gouvernements qui manquent autant de courage que d’imagination se contentent à chaque fois d’en pointer d’autres.Mais répétons que ce n’est là encore qu’une comparaison.

Share This: