Les effets difficiles des impôts indirects

Nous procédons sans doute ainsi dans un assez grand nombre de cas ; mais on n’explique point alors les différences d’intensité que nous établissons entre les faits psychologiques profonds, qui émanent de nous et non plus d’une cause extérieure.La position extérieure nette de l’Allemagne, différence entre ses avoirs et ses engagements à l’égard du reste du monde, donne un aperçu de ce processus et de son ampleur.Tout désordre comprend ainsi deux choses : en dehors de nous, un ordre ; en nous, la représentation d’un ordre différent qui est seul à nous intéresser.Déjà, à notre époque, il n’y a plus à pouvoir éprouver de la haine que les ambitieux, les ignorants ouïes sots.Mais les choses, considérées en dehors de notre perception, ne nous paraissent pas durer ; et plus nous approfondissons cette idée, plus il nous semble absurde de supposer que la même cause ne produise pas aujourd’hui le même effet qu’elle produisait hier.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette citation de Pythagore « Qui parle sème ; qui écoute récolte ».Voilà le conseil avisé adressé par les dirigeants occidentaux aux dirigeants arabes sous pression, de Rabat à Riyad, pour éviter le bain de sang qui ensanglante la Libye.Les Alexandrins n’ont d’ailleurs fait, croyons-nous, que suivre cette double indication quand ils ont parlé de procession et de conversion : tout dérive du premier principe et tout aspire à y rentrer.Si elle était pure con­science, à plus forte raison supra-conscience, elle serait pure activité créatrice.Nous accorderons d’ailleurs au détermi­nisme que nous abdiquons souvent notre liberté dans des circonstances plus graves, et que, par inertie ou mollesse, nous laissons ce même processus local s’accomplir alors que notre personnalité tout entière devrait pour ainsi dire vibrer.Elle a recours, pour prouver sa bonne foi, aux arguties, aux circonlocutions, aux désaveux, aux faux-fuyants et aux échappatoires.On n’agirait pas si l’on ne se proposait un but, et l’on ne recherche une chose que parce qu’on en ressent la privation.

Share This: