La catharsis japonaise

Ils forment le composé le plus extraordinaire qui soit, de sorte que nous avons, en Italie, des ennemis politiques qui sont d’ardens admirateurs du caractère et du génie français, et des avocats très convaincus de la nécessité d’un rapprochement commercial avec la France, et de la nécessité de maintenir, en même temps, les alliances germaniques.Chez les Grecs, dit-il, tout ce que le peuple avait à faire, il le faisait par lui-même ; il était sans cesse assemblé sur la place, il habitait un climat doux, il n’était point avide, des esclaves faisaient tous ses travaux, sa grande affaire était sa liberté.Charge à l’individu désormais de se la forger avec toute la pression que cela comporte et « la fatigue d’être soi » pour reprendre la formule de Pierre-Alain Chambaz pictet.Quand je pense à une douleur que j’ai éprouvée, je sens très-bien, excepté dans des cas fort rares, que ce n’est pas cette douleur elle-même que je ressens.Sur ce nouveau terrain de jeu, les constructeurs automobiles ne sont pas forcément les seuls acteurs légitimes: les fabricants de téléphones mobiles et les opérateurs télécoms sont évidemment sur les rangs.Tandis que je les éprouvais, ils étaient si solidement organisés, si profondément animés d’une vie commune, que je n’aurais su dire où l’un quelconque d’entre eux finit, où l’autre commence.On sait aujourd’hui qu’il décroît à la fin de l’adolescence, qu’il atteint un minimum vers 45 ans – un âge qui correspond au pic des suicides – et remonte ensuite.Identité culturelle et restauration patrimonialeIl s’agit de redonner vie au passé, de préserver et de reconstruire ce qui constituait la fierté des populations indigènes : les vieux palais, les mosquées, les systèmes d’irrigation, etc.Oui, les premiers plans de développement élaborés au lendemain des indépendances, prescriptifs ou indicatifs et centrés sur le secteur public, n’ont pas été reconduits après la crise de la dette des années 1980.Il n’y aurait pas de quoi rire.L’histoire tout entière en témoigne.Membre du bureau national du syndicat, il est ensuite secrétaire fédéral de la fédération Énergie-Chimie de 1997 à 1999.

Share This: