Il ne suffit pas de se raconter pour changer le passé

Si l’on en écarte une forme, elle en prendra une autre.Peut-être obtiendrai-je un supplément de congé.Une armée de jets qui ne correspond pas vraiment à l’attitude très écologiquement correcte et responsable que l’on promeut ici (Greener Davos) alors que le réchauffement climatique est le grand sujet de l’année.Tirons-le progressivement de manière à faire sortir du point une ligne qui ira toujours s’agrandissant.Ces constats et évolutions contribuent à la construction et au déploiement de nouveaux modèles, économiques et éthiques à la fois.Ce travail a abouti à formuler des règles et à dessiner un idéal : ce sera vivre moralement que de suivre ces règles, que de se conformer à cet idéal.On peut y parvenir en adoptant une réglementation basée sur les résultats, destinée à la protection des consommateurs, et non des producteurs.À quoi serviront ces images-souvenirs ?Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « La patience joue contre les offenses exactement le même rôle que les vêtements contre le froid ».Devant nous toujours, les progrès de la génétique.Il en est de même pour les futures chambres de compensation de la réglementation EMIR des produits dérivés, elles aussi futures grandes consommatrices de collatéral.Après bien des malheurs (déficits, fermeture partielle) l’immeuble revit, selon des modalités nouvelles mais à la grande satisfaction de ses occupants.

Share This: