Du bon usage du conflit

Mais, d’autre part, il envisage corps et esprit de telle manière qu’il espère atténuer beaucoup, sinon supprimer, les difficultés théoriques que le dualisme a toujours soulevées et qui font que, suggéré par la conscience immédiate, adopté par le sens commun, il est fort peu en honneur parmi les philosophes.Essayons de nous y installer, ne fût-ce que pour un moment : même alors, c’est un vouloir individuel, fragmen­taire, que nous saisirons.Cet équilibre ne peut subsister que dans un certain milieu intellectuel et physique qui lui soit favorable ; or, ce milieu ne peut lui être fourni que pendant un certain temps.Nettoyeurs du net aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci  » Celui qui se réclame de l’autorité ne met pas en oeuvre l’intelligence, mais plutôt la mémoire « .Et le système semble fonctionner.A l’image des institutions de Bretton Woods (Banque Mondiale et FMI), ses administrateurs ne seraient pas résidents permanents à Pékin.La publicité et l’information se confondent alors que les recherches financièrement indépendantes se font rares et que l’industrie défend férocement ses brevets.C’est le second qui sert véritablement à la pratique courante de la science, mais c’est le premier qui lui fournit le plus souvent sa philosophie.Déterminons plus précisément la nature des relations que l’intelligence établit.Ce sont des systèmes à deux états logiques qui peuvent se trouver superposés.Elle permet juste de faire des choix économiques plus rationnels.Certes, nous avons quelque chose de nouveau à faire, et le moment est peut-être VENU de s’en rendre pleinement compte ; mais, pour être du nouveau, ce ne sera pas nécessairement du révolutionnaire.

Share This: