La taxe et son brouillon – Pour que l’Europe se réveille !

Mais surtout il faut considérer que le mysticisme pur est une essence rare, qu’on le rencontre le plus souvent à l’état de dilution, qu’il n’en communique pas moins alors à la masse à laquelle il se mêle sa couleur et son parfum, et qu’on doit le laisser avec elle, pratiquement inséparable d’elle, si l’on veut le prendre agissant, puisque c’est ainsi qu’il a fini par s’imposer au monde.On reconnaît de plus en plus aujourd’hui qu’il y a deux manières de frapper l’innocent : 1° frapper celui qui est innocent de tout point ; 2° frapper trop le coupable.Une formule forte, mais vide de sens.Qu’on songe maintenant à l’exaltation des peuples au commencement d’une guerre !La France, qui accueillera la conférence internationale de Paris en 2015, est face à une responsabilité historique.Quand certains veulent réduire leurs excédents sans un désir correspondant d’autres pays de réduire leurs déficits, la conséquence est un « arrêt soudain » des flux de capitaux et une crise financière.La France ne leur appartient pas ; la preuve, c’est qu’on ne leur permet de vivre que pour l’aristocrate et le bourgeois.Les médias ont l’œil rivé sur la balance commerciale.En l’analysant, nous avons serré d’aussi près que nous l’avons pu, sur l’exemple le plus abstrait et par consé­quent aussi le plus simple, cette matérialisation croissante de l’immatériel qui est caractéristique de l’activité vitale.Pourquoi alors une telle insistance sur l’existence d’une pénurie de logements en France ?Mais toute idée claire du nombre implique une vision dans l’espace ; et l’étude directe des unités qui entrent dans la composition d’une multiplicité distincte va nous conduire, sur ce point, à la même conclusion que l’examen du nombre lui-même. Des animations et la tenue de l’exposition «  un siècle de savoir-faire  » au Musée d’art et d’industrie doivent permettre d’irriguer le centre-ville.

Share This: