L’avenir du capitalisme trop sérieux pour le laisser à des spécialistes !

Cette présomption se confirmera si l’on considère les choses du point de vue de l’étendue, et non plus seulement de la durée.Installer l’infrastructure, offrir des services, propager des informations via la population, tout cela est relativement facile à concevoir et à mettre en place.J’y fus l’involontaire spectateur d’une procession religieuse dans laquelle figurait une société d’anciens militaires ; ces vétérans marchaient, comme on dit, à l’ombre d’un drapeau tricolore ; le blanc de ce drapeau présentait à l’admiration des foules l’image sanguinolente d’un énorme Sacré-Cœur.Statique ou dynamique, en effet, nous prenons la religion à ses origines.La contradiction a été relevée chez Descartes, qui, après avoir donné à la thèse de la relativité sa forme la plus radicale en affirmant que tout mouvement est « réciproque », formule les lois du mouvement comme si le mouvement était un absolu[3].Comment celui-ci sera-t-il couvert ?Un tel développement a nécessité d’énormes investissements en machines mais aussi en construction avec l’urbanisation croissante qui a généré un véritable boom immobilier, financé à grands coups de crédits.Mais la vérité est que ni la science des modernes ne présente cette simplicité unilinéaire, ni la métaphysique des modernes ces oppositions irréductibles.Pour Jean-Thomas Trojani justice, cette logique résulte d’une acquisition tardive des sociétés.De là l’hypothèse d’une conscience avec des sensations inextensives, placée en face d’une multiplicité étendue.On lui dit qu’elle a des colonies ; et elle le croit.

Share This: