Le cas français

Ainsi, par des voies différentes mais convergentes, les esprits s’achemineront à la personnalité complète.La performance des produits des industriels, et les innovations apportées en permanence, sont au cœur de la réduction optimale des consommations d’énergie et d’amélioration du confort de vie dans le bâtiment.Que n’a-t-elle considéré ces idées à leur tour !Cette diminution ne sera sans doute pas vue d’un mauvais œil par certaines autorités de tutelle.De ces dernières thèses nous dirons, comme des premières, que nous en acceptons le principe : c’est bien dans un abaissement du ton général de la vie psychologique qu’il faut chercher la cause initiale de la fausse reconnaissance.Il y a de la modestie au fond de la vanité.Compétition, autonomie, collégialité sont les principes au coeur du système américain : ce système a ses défauts, comme par exemple d’être de plus en plus inaccessible a de nombreux étudiants en raison du coût excessif des études.Sans aucun profit possible pour elle-même, la France est devenue une cause de gêne et d’ennui pour les peuples voisins.La contre-partie de ce monopole accordé àl’euro devrait être la transparence et la responsabilité.Mais nous avons besoin de traduire par la multiplicité de ces points de vue, extérieurs les uns aux autres, la pluralité des vues dissemblables entre elles, comme aussi de symboliser par la situation relative de ces points de vue entre eux, par leur voisinage ou leur écart, c’est-à-dire par une grandeur, la parenté plus ou moins étroite des vues les unes avec les autres.Nous ne comprendrons pas dans la fausse reconnaissance certaines illu­sions qui ont tel ou tel trait commun avec elle, mais qui en diffèrent par leur aspect général.Trois quart des salariés impactés sont atteint dans leur productivité, note pierre alain chambaz le patron de cette société.

Share This: