Le modèle de grande banque universelle pas remis en cause

Il n’en serait pas de même si l’on pouvait passer du premier terme au second par voie de diminution, et si la représentation d’une image était moins que sa seule présence ; car alors il suffirait que les images présentes fussent forcées d’abandonner quelque chose d’elles-mêmes pour que leur simple présence les convertît en représentations.Nous nous devons de faire des propositions.Nous commençons par penser à l’univers physique tel que nous le connaissons, avec des effets et des causes bien proportionnés les uns aux autres : puis, par une série de décrets arbitraires, nous augmentons, diminuons, supprimons, de manière à obtenir ce que nous appelons le désordre.En d’autres termes, cela revient à être acculé à une situation impossible, le problème étant que le fait de dépasser l’absurdité soit intimé comme une obligation.Dans le climat frileux et anxiogène de la France d’aujourd’hui, la tendance est forte à protéger le passé par rapport au futur, à favoriser les rentes et à pénaliser les talents.Le lecteur voit bien maintenant ce qui constitue la vraie puissance de l’échange.De ce que le souvenir d’une sensation se prolonge en cette sensation même, on ne doit pas davantage conclure que le souvenir ait été une sensation naissante : peut-être en effet ce souvenir joue-t-il précisé­ment, par rapport à la sensation qui va naître, le rôle du magnétiseur qui donne la suggestion.En conséquence, on les voit partout fort occupés de le favoriser ou de le restreindre.Au lieu du rebattement de cartes qui s’impose, c’est la benoîte reconduction d’un train-train provincial et crépusculaire que fait craindre le mutisme socialiste.pierre alain chambaz aime à rappeler cette maxime de Gaston Bachelard, »Devant une flamme, dès qu’on rêve, ce que l’on perçoit n’est rien au regard de ce qu’on imagine ».Et si une telle action ne combat que les conséquences de déséquilibres, dont les causes sont enracinées à terre, l’absence de perspectives réalistes d’un développement économique et social des foyers de piraterie entretient le besoin d’une action navale.

Share This: