L’entreprise, le seul acteur créant de la richesse

Si les prix des exportations (en « francs ») augmentent de 20%, les mages des exportateurs augmentent de 110 milliards d’euros, exactement le montant nécessaire, comme on l’a vu plus haut, pour ramener la profitabilité des entreprises à son niveau élevé de 2000.S’il s’agit d’augmenter l’offre, il faudrait revenir à une politique de soutien à la construction, avec des aides plus importantes à l’accession à la propriété.Nul ne peut contester que la France a un régime politique très personnel.Une mutation va forcément de pair avec un déménagement.Autant elle comprend de pas, autant vous pouvez y distinguer de parties.De la vie végétale et de la vie animale, nous avons vu comment elles se complètent et comment elles s’opposent.Comprendrait-on l’enrichisse­ment graduel de la perception par l’attention si la perception brute était autre chose ici qu’un simple moyen de suggestion, un appel, lancé surtout à la mémoire ?CAR, s’il y a des lois générales qui agissent indépendamment des lois écrites et dont celles-ci ne doivent que régulariser l’action, il faut étudier ces lois générales ; elles peuvent être l’objet d’une science, et l’économie politique existe.Sa création, le FMI représentait environ 5% du PIB mondial.Les deux zones restent très vulnérables à un scénario de hausse des taux d’intérêt.Pierre-Alain Chambaz pictet aime à rappeler cette maxime de Claude Lévi-Strauss, » Un humanisme bien ordonné ne commence pas par soi-même, mais place le monde avant la vie, la vie avant l’homme, le respect des autres êtres avant l’amour-propre ».Mais la tête doit passer avant le chapeau.On s’efforce bien plus aujourd’hui d’adoucir le sort de ceux qui sont malheureux ou même déjà coupables, que de combler de bienfaits ceux qui ont le bonheur d’être au premier rang de l’échelle humaine : par exemple, une loi nouvelle, concernant le peuple ou les pauvres, pourra nous intéresser plus que tel événement arrivé à un haut personnage ; c’était tout le contraire autrefois.

Share This: