Les banques sont en train de gagner la bataille réglementaire

De plus, les prophètes, les édifices religieux, les textes sacrés et les choses analogues constituent dans certaines religions un patrimoine sacré qui réfute toute tentative de profanation.Il était d’ailleurs implicitement contenu dans la première.On demande beaucoup et très vite aux énergies renouvelables dont les avancées sont pourtant rapides, alors que les autres secteurs énergétiques n’évoluent guère avec des rendements toujours bas et coûtent bien plus à tous les niveaux.e-réputation aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Est vraiment sage celui qui, sans présumer d’avance qu’on cherche à le tromper ou qu’on se méfie de lui, est capable de déjouer au moment voulu les ruses ».Et là encore, on pourrait poser de grosses questions naïves à ceux qui veulent davantage encore comprimer la demande intérieure de la France : que deviendraient les nouvelles – et si éblouissantes – exportations espagnoles, Irlandaises, italiennes, grecques, etc ?Une fois cette traduction établie, l’original pâlit, mais elle n’aurait jamais pu se faire si l’original n’avait été posé d’abord, et si la sensation affective n’avait pas été, dès le début, localisée par sa seule force et à sa manière.Sir George fit une moue dédaigneuse.L’impossible consensusMalheureusement, ce ne sera pas le cas, dans la mesure où la conférence de Varsovie, et plusieurs autres sommets sur le climat, restent profondément ancrés sur la réalisation d’un consensus mondial sur la réduction des émissions de CO2.De sorte qu’en définitive notre science tend toujours au mathématique, comme à un idéal : elle vise essentiel­lement à mesurer ; et là où le calcul n’est pas encore applicable, lorsqu’elle doit se borner à décrire l’objet ou à l’analyser, elle s’arrange pour n’envisager que le côté capable de devenir plus tard accessible à la mesure.Si cet interventionnisme sanitaire permet souvent de focaliser l’attention des pouvoirs publics sur des problèmes non traités, il ne favorise pas l’appropriation des solutions par ceux qui ont la charge des politiques publiques nationales. Parmi ces projets, il en est un particulièrement ambitieux et visionnaire, imaginé bien avant même que le nom de Snowden et le mot big data ne fussent prononcés pour la première fois : celui de doter la France d’un cloud public souverain.

Share This: