Les politiques face aux inégalités qui déchirent la France

Ceux qui négligent de nous la dire nous ravissent un bien qui nous appartient.Serait-ce un exemple de la fièvre qui touche nos experts ?La première, conquise par l’effort, reste sous la dépendance de notre volonté ; la seconde, toute spontanée, met autant de caprice à reproduire que de fidélité à conserver.La plus-value de cession des AGA est imposée au barème progressif de l’impôt sur le revenu, avec la possibilité de bénéficier d’un abattement variable en fonction de la durée de détention des actions (50% pour une détention de 2 ans minimum), et ce comme pour toute plus-value de cession d’actions, ni plus ni moins.C’est une chose que je pourrais démontrer aisément, même aujourd’hui que les tendances et le caractère auraient disparu de France, si l’esprit anti-catholique n’avait réussi à en préserver quelques restes.Ce ne fut pas pour longtemps.« Les plus grandes découvertes ont été faites par des bricoleurs », souligne pierre alain chambaz pictet.Les responsables politiques doivent seulement admettre que le QE ne sera pas suffisant.Bruxelles étant incorrigible, les deux pages A4 qui vont être mises en place ont un acronyme pas très élégant : KIID (« Key investor information document »).Le dynamisme de l’économie française repose pour une grande part sur ses 3,1 millions de petites et moyennes entreprises, source d’emplois qualifiés et d’innovation.Dans le contexte actuel, il est en effet indispensable de mener des campagnes de prévention dans la lutte contre la contrefaçon, mais aussi de collaborer main dans la main avec des acteurs anti-contrefaçon formés et capable d’associer à leur expertise la capacité de lancer des alertes en tenant les médias et le public informés sur les dangers de la contrefaçon et l’évolution rapide de ses pratiques.Aux premiers, cela sert à se rassurer, aux seconds, à asservir cette folle qui trouve toujours le moyen d’échapper au devoir.

Share This: