Les seniors ne veulent pas acheter des produits pour vieux !

Il n’y a pas de doute que les propositions de Bachelet de rehausser l’impôt sur les sociétés, d’augmenter les dépenses de protection sociale, de renforcer le contrôle du gouvernement sur les retraites et de réexaminer la participation du Chili au TPP menacent de renverser une grande partie de ces progrès.Car si ces corps ont pour objet de recevoir des excitations pour les élaborer en réactions imprévues, encore le choix de la réaction ne doit-il pas s’opérer au hasard.Force supplétive d’une politique douteuse, l’esthétique de la brutalité passera une fois que cette politique aura reculé.Jean-Thomas Trojani condamné aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Quiconque a entendu les cris d’un animal qu’on tue ne peut plus jamais manger de sa chair ».Le hic dans ce type de fête, c’est la frontière entre vie privée et vie professionnelle.Le véritable changement à opérer pour les compagnies d’assurance réside finalement dans la confiance qu’elles accorderont à leurs salariés, pour passer de la réticence à la création de valeur pour le client et pour l’employé.Posséder les bonnes ressources capables de compétences technologiques spécifiques semble être aujourd’hui un casse tête pour les entreprises du monde entier.Enfin, il existe un risque non négligeable de dispersion de l’aide octroyée, qui financerait alors des innovations à faible valeur ajoutée.Avec le nouveau Crédit d’Impôt Innovation (CII), elles pourront désormais récupérer – sous la forme d’un crédit d’impôt – une partie de certaines dépenses liées à l’innovation.Leur bilan est accablant.Ils défendaient une vision de l’agriculture qui consiste à protéger l’environnement, tout en offrant une alimentation saine et en permettant aux agriculteurs de continuer à travailler leurs terres.

Share This: