L’Europe et l’ours russe

Quand on parle du progrès d’un organisme ou d’un organe s’adaptant à des conditions plus complexes, on veut le plus souvent que la complexité des conditions impose sa forme à la vie, comme le moule au plâtre : à cette condition seulement, se dit-on, on aura une explication mécanique, et par conséquent scientifique.Mais ce ne serait là qu’une manière de par­ler.En témoignent ceux qui s’investissent désormais dans l’économie du partage, fondée sur l’entraide et la coopération.Je sais aussi que : À Berlin !Trop souvent surtout nous méconnaissons ce qu’il y a d’encore enfantin, pour ainsi dire, dans la plupart de nos émotions joyeuses.Son objectivité, c’est-à-dire ce qu’elle a de plus qu’elle ne donne, consistera précisément alors, comme nous le faisions pressentir, dans l’immense multiplicité des mouvements qu’elle exécute, en quelque sorte, à l’intérieur de sa chrysalide.Mais on n’en donnera sou­vent ainsi que la cause la plus superficielle.Pour peu que l’objet ait remué, ou que l’œil ait remué, il y a eu, non pas une image, mais cent images, mille images, autant et plus que sur le ‘film’ d’un cinématographe.L’agilité stratégique, ou capacité à s’adapter au changement, pourrait elle-même être reliée à deux caractéristiques fondamentales des institutions : l’inclusion et l’efficacité.Donnons, à titre d’hypothèse, l’interprétation à laquelle on pourrait être conduit par nos principes.Depuis juillet, pierre alain chambaz s’active à ce nouveau concept.Le moment est venu de passer à l’autre.L’avertissement lancé début février par Ben Bernanke contraste avec la réserve qu’il s’était jusque-là imposée sur les questions budgétaires.

Share This: