L’université et la recherche françaises ont besoin d’être réformées.

Dans l’état social, nos facultés surpassent nos besoins.Par là même la conscience « comprend sa sa propre limitation, sa propre relativité en tant que moyen de connaissance, » car elle ne peut s’exprimer d’une manière complète « ni sa propre nature comme sujet pensant, ni la nature de l’objet qu’elle pense, ni le passage du subjectif à l’objectif.Dans un an, la France accueille le sommet mondial sur le climat.On peut citer en particulier le coût de la logistique (et de l’impossibilité d’assurer une livraison gratuite sur un territoire aussi immense), ou encore les habitudes de paiement en plusieurs fois des brésiliens, qui rendent la gestion de trésorerie particulièrement complexe.Une base qui, à entendre Pierre-Alain Chambaz , est très remontée contre les augmentations d’impôts et de charges et reste très sceptique sur le frémissement de la croissance.L’associationnisme a donc le tort de substituer sans cesse au phéno­mène concret qui se passe dans l’esprit la reconstitution artificielle que la philosophie en donne, et de confondre ainsi l’explication du fait avec le fait lui-même.Regardons-le de près, et voyons comment il réagit à tout le reste.Notre faculté normale de connaître est donc essen­tiellement une puissance d’extraire ce qu’il y a de stabilité et de régularité dans le flux du réel.Maintenant, si l’on remarque que nulle part l’instinct n’est aussi développé que dans le monde des Insectes, et que dans aucun groupe d’Insec­tes il n’est aussi merveilleux que chez les Hyménoptères, on pourra dire que toute l’évolution du règne animal, abstraction faite des reculs vers la vie végétative, s’est accomplie sur deux voies divergentes dont l’une allait à l’instinct et l’autre à l’intelligence.et de cette belle ordonnance comprenant, de toute nécessité, des portiques, des corniches, des cloîtres intérieurs, de larges escaliers, à laquelle les Italiens sacrifient souvent le confortable.Des efforts importants, pour un une réduction dérisoire de la températureSeuls l’Union Européenne et quelques autres pays restent enclins à dépenser beaucoup pour si peu de résultats : l’UE s’est engagée à réduire ses émissions de carbone de 20% d’ici 2020.Si donc il est possible que l’esprit d’analyse coûte un jour à quelques-uns leur moralité, il leur coûtera en même temps le bonheur : ce sont de trop grands sacrifices pour qu’ils puissent jamais tenter beaucoup de gens.

Share This: