Mutiler l’outil de travail

La vie, de toutes parts, est enveloppée d’inconnu.Lorsque l’on sait que tous les grands criminels sont davantage préoccupés par la confiscation de leurs biens que par leur peine de prison, on mesure alors que les Occidentaux entendent enfin porter le fer là où cela fait mal.Réapprenons donc à respecter et à craindre l’incertitude qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne.De plus, l’accoutumance au danger produit une accoutumance à la mort même, une sorte de familiarité admirable avec cette voisine qui a été, comme on dit, « vue de près.Nous avons pensé qu’il y aurait un troisième parti à pren­dre.On comprendrait que la richesse ne consiste ni dans le besoin, ni dans l’obstacle, ni dans l’effort, mais dans la satisfaction ; et l’on n’hésiterait pas à reconnaître qu’encore que Robinson soit tout à la fois producteur et consommateur, pour juger de ses progrès, ce n’est pas à son travail, mais aux résultats qu’il faut regarder.L’heure est cruelle pour eux.Peut-être, par une évolution contraire, le devoir doit-il se transformer et se confondre de plus en plus avec le développement normal et régulier du moi.Et, dès lors, une conception statique du réel s’impo­se : tout paraît donné en une seule fois, dans l’éternité.Depuis juillet, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.C’est vers l’époque de la puberté que leurs caractères se transforment : le jeune homme a tous les enthousiasmes, il est prêt à tous les sacrifices, parce qu’en effet il faut qu’il sacrifie quelque chose de lui, qu’il se diminue dans une certaine mesure : il vit trop pour ne vivre que pour lui-même.Ayant reconnu le danger, la BCE a diminué deux fois son principal taux directeur au cours de ces derniers mois jusqu’à sa valeur actuelle de 0,25%.Le schéma varie de période à période ; mais dans chacune des périodes il reste relativement fixe, et c’est aux images de s’y ajuster.

Share This: