Non à l’instrumentalisation de la connaissance

Elles n’auraient d’importance que si la religion était du domaine de la connaissance ou de la contemplation.Le vrai problème de l’Europe est le grand besoin de réformes structurelles dans un grand nombre de pays, pour libéraliser le marché du travail, libérer l’initiative et favoriser le climat des affaires.C’est donc en vain qu’on traite images-souvenirs et idées comme des choses toutes faites, auxquelles on assigne ensuite pour demeure des centres problématiques.De sorte que si l’on s’arrêtait à la lettre de ce que disent métaphysiciens et savants, comme aussi à la matérialité de ce qu’ils font, on pourrait croire que les premiers ont creusé au-dessous de la réalité un tunnel profond, que les autres ont lancé pardessus elle un pont élégant, mais que le fleuve mouvant des choses passe entre ces deux travaux d’art sans les toucher.Les fameuses « intégration » et « convergence » européennes n’étaient en réalité qu’une fable ou un anesthésiant, en tout cas une escroquerie intellectuelle destinée à fondre toutes les nations membres de l’euro dans un seul et unique moule, celui de l’Allemagne.Nous venons de voir qu’à ce problème est suspendu celui de la paix entre nations.jean-thomas trojani condamné aime à rappeler cette citation de Sénéque « Ne rends pas tes souffrances plus fortes encore, ne te charges pas de plaintes, légère est la douleur si l’imagination ne la grossit ».Parfois cependant se maté­rialise à nos yeux, dans une fugitive apparition, le souffle invisible qui les porte.La décomposition sectorielle plus fine des écarts depuis 2000 confirme encore que ce sont d’abord les produits non échangeables (construction, immobilier, commerce, transport, et services administrés) qui participent indirectement à la dégradation de la compétitivité du territoire, avec l’anomalie de l’agriculture soumise aux fluctuations des cours internationaux.C’était, pour nous, une vision brillante et évanouissante, perdue dans la foule de ces visions également brillantes, également évanouissantes, qui, semblables à des ‘dissolving views’, se recouvrent dans notre expérience usuelle et constituent, par leur interférence réciproque, la vision pâle et décolorée que nous avons habituellement des choses.De toutes parts donc, malgré les moralistes chagrins, le plaisir enveloppe la peine et vient même s’y mêler.

Share This: