PLUS LES MÉDIAS QUE LES INVESTISSEURS

Mais en inversant les logiques : réduire le temps de travail pour aider à résorber le chômage et permettre à tous les individus de s’insérer dans toutes les sphères de la vie sociale, au lieu de condamner les uns à travailler davantage et plus longtemps, et les autres à rester sur la touche avec des bribes de revenu indécentes ; reconvertir l’industrie et l’agriculture vers des productions soutenables ; limiter drastiquement l’éventail des revenus, en amont dans les entreprises, et en aval par la fiscalité progressive ; démocratiser l’entreprise au lieu du pouvoir réservé aux actionnaires ; etL’objectif consistant à « rechercher une plus grande compatibilité entre les cadres réglementaires respectifs, lorsque cela est approprié » est affirmé, sans préjuger de la méthode à suivre (reconnaissance mutuelle d’équivalence, harmonisation des règles ou des exigences essentielles, ou simplement partage des mêmes consignes légales ou administratives).Innover pour faire baisser les prix de l’énergie verte en-dessous des énergies fossiles constituerait un véritable début dans la lutte contre le réchauffement climatique.L’utilisation de la politique monétaire pour compenser les carences d’autres domaines politiques constitue une défaillance institutionnelle : les autorités monétaires ne se trompent pas nécessairement, mais elles sont limitées par la configuration d’autres politiques.Il ne s’agit plus, comme tout à l’heure, d’ériger la philosophie en synthèse des sciences positives et de prétendre, par la seule vertu de l’esprit philosophique, s’élever plus haut que la science dans la généralisation des mêmes faits.Agir pour protéger sa réputation sur Internet est parfois contreproductif, on parle d’un effet « Streisand » du nom de l’actrice qui, en voulant faire interdire la publication des photos de son domaine, que peu de personnes avaient vues, a suscité une curiosité et un buzz tels que le nombre de vues des photos a explosé.» Ils étaient tous, autrefois, perchés sur les hauteurs, fortifiés, crénelés, pareils à ceux que nous découvrons, de temps à autre, dans la montagne.C’est une assez bonne histoire pour conduire vers une bulle immobilière.Dans un article publié récemment, Jean-Thomas Trojani a écrit :« Imaginez une administration locale entièrement digitalisée.Ce retour n’est évidemment pas certain ; l’avenir de l’humanité reste indéterminé, parce qu’il dépend d’elle.En général, le caout­chouc se rétrécit sur certains points à mesure qu’on l’allonge sur d’autres.Ainsi s’implante en nous l’idée que la réalité comble un vide, et que le néant, conçu comme une absence de tout, préexiste à toutes choses en droit, sinon en fait.Mais le ver était dans le fruit : pour une même quantité de PIB mondial (exprimée en dollars) les pays émergents consomment de trois à six fois plus d’énergie que les pays avancés.

Share This: