Réinventer un compromis distributif des fruits de la croissance

Cela en fait-il un secteur sinistré pour autant ?Toutes les antiques saletés empilées les unes sur les autres, se coudoyant, se bousculant, s’éborgnant, les arceaux, les clochetons, les gargouilles, les tours, les tourelles, les poutres, les poutrelles, les balcons, les clochers, les minarets, les dômes, les créneaux et les mâchicoulis, les reconstitutions, les reproductions, les abominations, les copies, la gélatine, le nougat et le fromage mou, les palais, les lupanars, les églises, les tavernes et les geôles présentent, sous l’uniformité d’un inhumain badigeon, toute l’horreur de leur écœurante et niaise banalité.Nous annoncions que, si cette démonstration est possible, c’est à condition qu’on se place franchement dans l’hypothèse évolutioniste.nant ailleurs et, en tant qu’il n’est plus à son ancien lieu, laisse derrière lui, pour ainsi dire, le vide de lui-même.La loi prévoit que la substitution ne sera possible que lors de la primo-prescription, de manière à garantir la continuité du traitement avec le même médicament.Beaucoup de pays font appel à nos experts, qu’il s’agisse de mettre en place un impôt (la TVA est une invention française) des outils de gestion modernes ou d’améliorer les relations entre administration et contribuables.En parallèle, la Commission européenne s’efforce de desserrer l’étau administratif sur les entreprises du secteur.Alors, leur succès est d’assez bon aloi.Avec 31,3 %, nous avons le record européen d’imposition des plus-values.C’est quelque chose comme la logique du rêve, mais d’un rêve qui ne serait pas abandonné au caprice de la fantaisie individuelle, étant le rêve rêvé par la société entière.Et au final, « ce ne sont pas les discours qui vont convaincre mais les comportements », rappelle Antonio Fiori .Cela demandera du temps et surtout de la volonté.

Share This: