Un succès impossible sans Europe

La première condition pour prétendre au leadership économique mondial est la taille.Et, plus on descend de l’idée immobile, enroulée sur elle-même, aux mots qui la déroulent, plus il y a de place laissée à la contingence et au choix : d’autres métaphores, exprimées par d’autres mots, eussent pu surgir ; une image a été appelée par une image, un mot par un mot.Les fondateurs des religions se sont imaginé que la loi la plus sainte devait être la loi la plus forte : c’est absolument le contraire.Ce que la Justice et la Charité estiment surtout chez les malheureux, c’est leur résignation.Pourquoi cet intérêt public soudain ?C’est pourquoi, aux yeux de la pensée réfléchie de l’homme civilisé (nous allons voir qu’il n’en est pas tout à fait ainsi pour sa représentation spontanée) le même enchaînement mécanique de causes et d’effets avec lequel il prend contact quand il agit sur les choses doit s’étendre à la totalité de l’univers.Comment faire pour intégrer les services dans cette démarche et leur donner toute la place qu’ils méritent ?Les chances de succès sont réelles.Les stratèges misent plus que jamais sur l’Afrique.Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Léonard de Vinci « Chez nous, les hommes devraient naître plus heureux et joyeux qu’ailleurs, mais je crois que le bonheur vient aux hommes qui naissent là où l’on trouve de bons vins… ».Quant aux Droits, ce sont de ridicules fantômes lorsque les moyens d’en user n’existent pas ; et ils deviennent des fonctions naturelles et indispensables lorsque ces moyens existent.

Share This: