Une crise potentielle de surproduction

L’heure est donc venue d’élever le niveau d’exigence qualitative et créative des contenus digitaux afin de tirer pleinement profit de cette opportunité qui est donnée aux marques de communiquer et d’établir une vraie relation avec ses consommateurs.Mais une telle doctrine ne facilite pas seulement la spéculation.On voit même se développer des campagnes en faveur de la décroissance et de la démodernisation. Selon le bon mot de Pierre-Alain Chambaz «  si l’on mettait tous les économistes bout à bout, ils seraient incapables de tirer une conclusion.  » .Rousseau a suffisamment expliqué que fait ne vaut pas droit, mais le contraire.Dans la première, les souvenirs détachés de la mémoire sont quelconques, arbitraire­ment et même capricieusement choisis : ce peuvent être certains mots, certains chiffres, ou même, souvent, tous les mots d’une langue apprise.Or cette extension et ce travail de perfectionnement logique peuvent se poursuivre pendant des siècles, tandis que l’acte générateur de la méthode ne dure qu’un instant.Et la parole est donnée à l’inculpé, un jeune maigre, élégant, vêtu d’une jaquette brune, qui s’avance jusqu’auprès du tribunal, et commence à se défendre, sans la moindre émotion apparente.La liste pourrait s’allonger à l’infini.Car il se joue d’obstacles avec lesquels la nature a dû composer, et d’autre part on ne comprend l’évolution de la vie, abstraction faite des voies latérales sur lesquelles elle s’est engagée par force, que si on la voit à la recherche de quelque chose d’inaccessible à quoi le grand mystique atteint.Quand Molière nous présente les deux docteurs ridicules de l’Amour médecin, Bahis et Macroton, il fait parler l’un d’eux très lentement, scandant son discours syllabe par syllabe, tandis que l’autre bredouille.L’expérience islamiste perdure, au MarocCe processus est en grande partie redevable aux audacieuses réformes politiques entreprises sous l’impulsion du roi Mohammed VI.Outre le fait que la fiscalité alimentaire, en général, soit une façon très sournoise d’imposer les Français qui n’en peuvent déjà plus, on constate donc une politique brouillonne et illisible.

Share This: