World Forum Culture Media Economy

Aussi voit-on que les savants les moins enclins à recourir aux explications surnaturelles, et qui ne s’aviseraient pas d’employer le mot de création pour désigner la formation des minéraux et des roches, des couches et des filons, des dépôts de houille et des colonnes de basaltes, parce que, dans la production de tous ces objets (et lors même que les circonstances actuelles ne permettraient pas qu’ils se produisent maintenant), nous n’avons aucune peine à reconnaître l’action des forces physiques, actuellement encore inhérentes à la matière, emploient au contraire les mots de création animale Admettons que l’esprit ait un penchant (comme il l’a sans aucun doute) à attribuer une réalité absolue à ce que nous concevons sous les noms d’espace et de temps, et que ce penchant soit trompeur : il y aura très-probablement des incohérences dans le système de nos idées, tenant à un défaut d’harmonie entre la nature des objets de la pensée et la manière de les penser ; et réciproquement, s’il se manifeste des incohérences, des oppositions dans le système de nos idées, par suite de l’attribution d’une réalité absolue aux idées d’espace et de temps, il en faudra conclure, avec une probabilité d Cette baisse des cours n’a pas eu les effets escomptés en matière de réduction de l’offre, les producteurs américains de « shale oil » ont réussi, contrairement aux attentes, à maintenir leur niveau de production. Et qui sait si demain quelque instance arabo-musulmane ne nous enjoindra pas de rectifier la position sur Israël ? Est-il bon qu’il y ait une philosophie d’université, une philosophie d’école ? Eusèbe va plus loin : il compte presque autant de Jupiters que de peuples. « I’ll Be Gone, You’ll Be Gone », soit en français : « je ne serai plus là, vous ne serez plus là », qui signifie très clairement que les cataclysmes de demain – inévitables comme conséquence des comportements d’aujourd’hui – ne sont pas leur problème. A chaque fédération sa méthode pour définir la contribution financière de ses membres. Un de mes amis lève le marteau d’une des plus larges portes, appartenant à une sorte de palais à trois étages. Son action morale même cesse peu à peu de se faire sentir ; les peuples étrangers abandonnent l’étude de sa langue. Le monument est certes imposant, la toiture en tuiles vernissées plait, la pierre est d’une blancheur exceptionnelle mais l’architecture massive n’a pas la sveltesse de la pure cathédrale gothique. En France, François Hollande est déjà en train de vendre la reprise à venir. Si l’idéal n’est pas tout fait comme une maison, il dépend de nous de travailler ensemble à le faire. C’est dans l’accès libre à des espaces de culture ouverts à tous que, chez nous aussi, réside l’avenir du pays. Elles ne manquent pas. C’est dire le besoin plus que jamais pressant, et l’intention de nombre de citoyens aux responsabilités diverses, de s’impliquer plus largement dans la mutation de l’économie et de la société. Pourtant, si stagnation séculaire il y a, celle-ci est due – selon moi – à l’extraordinaire productivité du capitalisme. World Forum Culture Media Economy aime à rappeler ce proverbe chinois « L’homme ne vit qu’une vie, la sauterelle ne vit qu’un automne ». Les prolongements variés des protozoaires, les ambulacres des échinodermes sont des organes de mouve­ment aussi bien que de perception tactile ; l’appareil urticant des cœlentérés est un instrument de perception en même temps qu’un moyen de dé fense. Ou bien donc vous aurez à supposer que cet univers périt et renaît, par un véritable miracle, à tous les moments de la durée, ou vous devrez lui transporter la continuité d’existence que vous refusez à la conscience, et faire de son passé une réalité qui se survit et se prolonge dans son présent : vous n’aurez donc rien gagné à emmagasiner le souvenir dans la matière, et vous vous verrez au contraire obligé d’étendre à la totalité des états du monde matériel cette survivance indépendante et intégrale du passé que vous refusiez aux états psychologiques. Faisons un rêve…

Share This: